Association Familiale Catholique du Bas-Dauphiné

"Et guérir de tendresse" : un autre regard sur l'Humanité le 29 novembre au Fellini à 20h30

guerirdetendressedef

Projection exceptionnelle du documentaire « Et guérir de Tendresse », réalisé par Chantal Hébert. Soirée documentaire et débat autour de la prise en soin des personnes âgées en perte d'autonomie.

 Sensibilité, Humour et poésie!

Ce film documentaire a reçu le prix Spécial du Jury au palmarès de la 37ème édition du festival psy de Lorquin-2017, il sera suivi d’un débat avec l'amicale participation de madame Marie Roche, ancienne directrice d'EHPAD et formatrice de la méthode "Humanitude" et de madame Chantal Hébert la réalisatrice.

 Résumé: Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, 4 voire 5 générations viennent de s’engager ensemble dans le nouveau millénaire. Dans les institutions pour personnes âgées dépendantes, les équipes soignantes s’appuient sur les dernières découvertes en neurosciences pour forger une "prise en soin" plus respectueuse des personnes âgées, et leur permettre de finir leur vie dans des conditions plus humaines. Cela s’appelle « l’Humanitude ». Ce film s’attache à suivre les progrès obtenus par cette méthode sur le bien-être des personnes âgées, et à montrer comment les neurosciences confirment le pouvoir guérisseur de la tendresse.

AFC CinéFamille: BA "Et guérir de tendresse" 29/11/18

 

Une séance est organisée également le même jour à 16h, notamment à l'attention des scolaires et de tous ceux qui ne pourraient participer à la séance du soir. Les intervenants seront également lors de cette séance.

 

Posté par stef34160 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


PMA : le CCNE au mépris du réel

http _www

Le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) a rendu aujourd’hui un avis  favorable à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) pour les couples de femmes et les femmes seules.

Les AFC déplorent cette prise de position puisque dans son avis de juin 2017, le CCNE faisait pourtant état d’un important dissensus au sein de ses membres d’une part, et pointait de graves « points de butée » et problèmes éthiques d’autre part. Or, depuis, les Etats Généraux de Bioéthique ont montré une opposition massive et argumentée à l’évolution de la loi. Le CCNE semble ne pas en tenir compte. Plus encore, le CCNE se prononce désormais en faveur de l'élargissement de la conservation des ovocytes et de la PMA « post mortem » !


Les AFC estiment dangereux de répondre aux pressions de lobbies qui militent pour un « droit à l’enfant ». Des techniques médicales destinées à soigner des pathologies se trouveraient ainsi utilisées pour créer artificiellement une fertilité de convenance.

 

« La réalité du désir d'enfant » soulignée par l’avis du CCNE ne saurait être résolue par des pratiques qui nient les besoins de l’enfant.

 

Si la filiation venait à s’affranchir des repères naturels et de la vraisemblance biologique qu’ils confèrent à la PMA pour les couples homme-femme, alors elle reposerait sur le seul désir exprimé dans le « projet parental », mouvant par nature, et aux multiples expressions possibles.

 

De plus, l’avis évoque la possibilité de rembourser la PMA dans ces cas. Alors que le financement de la Sécurité Sociale fait déjà peser un lourd tribut sur les Français et que son équilibre demeure très fragile, ce remboursement apparaîtrait scandaleux et injuste, quand on sait par ailleurs que la tendance va au déremboursement de soins et de médicaments parfois élémentaires.

 

Les AFC n’admettent pas non plus les conséquences d’une éventuelle  généralisation de la PMA. Au nom de la même justice sociale, celle-ci déboucherait inévitablement sur l’autorisation de la GPA, négation de la dignité de la femme, de la maternité et du droit des enfants à connaître leur père et leur mère.

 

La révision des lois de bioéthique a été précédée cette année par des États Généraux d'une ampleur inédite.

 

Ouvrir la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, c'est priver délibérément un enfant de connaitre son ascendance paternelle, alors même que de plus en plus de professionnels de l'enfance (pédopsychiatres, services d'adoption...) soulignent l'importance de la place du père et de l'accès aux origines dans la construction de l'enfant.

 

Les AFC appellent le Président de la République à ne pas  rouvrir des débats de société qui ont contribué à des divisions profondes dont notre pays garde encore la trace, à l'heure où toutes les énergies doivent être mobilisées vers la réconciliation, l'amélioration du sort des plus défavorisés et l'intérêt général.

 

 

Pour aller plus loin :
Quel monde voulons nous pour demain ? 10 fiches de Bioéthique pour comprendre les techniques et leurs enjeux humains
Par les AFC, Ed. Tequi, Septembre 2018

 

Posté par stef34160 à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Réforme des retraites : les AFC attentives aux droits des familles

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, ancien président du CESE, vient de lancer une grande consultation citoyenne en vue d'une réforme des retraites en 2019.

Chaque citoyen est invité à donner son avis en ligne sur les constats et les propositions identifiés par le Haut-Commissaire, et à proposer de nouvelles pistes de réflexion ou des solutions sur 11 thèmes : Comment améliorer l'acquisition de droits pour les plus jeunes ? Quelle solidarité pour les plus faibles revenus ? Comment donner plus de liberté dans les conditions de départ à la retraite ?...

Si les AFC ne contestent pas la nécessité d'une réforme globale de notre système de retraite, elles soulignent qu'elle ne saurait s'effectuer au détriment des familles.
C'est ainsi que doivent être préservées la majoration de la durée d'assurance retraite de deux ans par enfant élevé dont bénéficient les mères de famille, la majoration de 10 % de la pension de retraite dont bénéficient les retraités ayant élevé au moins trois enfants, l'assurance-vieillesse du parent au foyer.
La réversion de la pension de retraite du conjoint décédé sur le conjoint survivant doit être maintenue. Notamment toute réforme soumettant celle-ci à des conditions de ressources très faibles du conjoint survivant aboutirait, dans les faits, à sa suppression.
Cette réversion permet de réduire l'écart des retraites entre hommes et femmes puisqu'elle bénéfice à 87 % aux femmes et même, pour certaines, constitue  la seule retraite. Surtout, elle met en oeuvre un  mécanisme de solidarité conjugale bienvenu, au moment où se développe dangereusement  une vision très individualisée de la protection sociale.

Ce sont en effet les familles, particulièrement les familles chargées de nombreux enfants, qui contribuent à l'équilibre de notre régime de retraite. Les AFC seront extrêmement vigilantes à ne pas les sacrifier une nouvelle fois, tant économiquement que dans la reconnaissance que doit lui porter la société.

Posté par stef34160 à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 octobre 2018

PLFSS 2019 : la CNAF dit non

Le conseil d’administration de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) a émis le 2 octobre dernier un avis défavorable sur le PLFSS 2019. Les AFC, soucieuses de l’intérêt matériel des familles, y voient un signal fort et supplémentaire d’une politique familiale de plus en plus mal comprise et insuffisamment ambitieuse. Pire, une politique familiale qui se fait au détriment des familles est pour le moins paradoxal.

Il convient de souligner à ce sujet quelques passages de la déclaration de l'UNAF à la CNAF, particulièrement éclairants.

« Le financement de la sécurité sociale est devenu d’une redoutable opacité. Les familles y participent sous trois formes : par leurs cotisations et contributions sociales, par les impôts (dotations budgétaires), par la consommation (TVA et taxes diverses). Il n’est pas sûr que cela renforce leur confiance dans un système dont elles bénéficient mais qu’elles ne comprennent plus.

Concernant spécifiquement les prestations familiales et sociales, la mise en place de revalorisations différenciées laisse perplexe.
La juxtaposition de « coups de pouce » épisodiques pour l’AAH (NDLR : Allocation aux Adultes Handicapés), la PA (NDLR : Prime d’Activité) et le minimum vieillesse, l’application du droit commun (revalorisation en fonction de l’inflation) pour les autres minima sociaux, la sous-indexation des prestations familiales et des aides au logement illustrent l’orientation de plus en plus sélective de notre système de prestation.

Cette sous-indexation est un contre-sens puisqu’elle se situe dans une période marquée par une reprise de l’inflation. C’est à l’inverse une action de maintien de pouvoir d’achat des prestations familiales, dont la finalité est de compenser les charges liées à la présence d’un ou de plusieurs enfants, qu’il aurait fallu effectuer pour les prestations familiales et les aides au logement. Cela aurait permis, en outre, de ne pas contredire les mesures de renforcement du pouvoir d’achat qui ont été prises (exonération des cotisations salariales) ou qui seront prises dans ce PLFSS (exonérations des cotisations sur les heures supplémentaires).

La branche famille sera en excédent en 2019, mais elle sera tout juste équilibrée les années suivantes. Des transferts de recettes à l’Etat ou à d’autres composantes de la sécurité sociale permettront d’ajuster les produits à des dépenses qui progressent, par ailleurs, faiblement. Cette stabilisation de la branche famille marque clairement le manque d’ambition de la politique familiale.

A un moment où les éléments de natalité montrent un infléchissement très préoccupant et que la conciliation vie familiale et vie professionnelle reste encore difficile à vivre sur de nombreux territoires, la stagnation proposée est pour nous un risque avéré de dégradation des conditions de vie des familles.
Récemment le plan pauvreté et le plan santé ont dessiné une volonté politique marquée dans ces deux domaines. Dans ce PLFSS, concernant la famille, aucune orientation ne laisse présager quoique ce soit qui manifesterait une véritable ambition pour une réelle politique familiale. L’Unaf attend maintenant un plan famille d’envergure.
En conséquence l’UNAF a émis un avis défavorable sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019. »

Laurent Giry, administrateur de la Confédération nationale des AFC, de l’UNAF et de la CNAF, a participé à ce vote.

Les AFC souhaitent faire entendre leurs propositions pour mettre en place une politique familiale forte, véritable soutien pour les familles, et distincte de la politique sociale. La politique familiale n’a en effet pas vocation à pallier les difficultés, mais à soutenir de manière positive les familles. Elle a pour mission d’assurer et d’instaurer des mesures d’équité pour compenser les pertes de revenus des familles qui ont des enfants et dont la capacité contributive diminue, quels que soient les revenus du foyer. Des enfants qui demain assureront la vitalité et la croissance de la France, et sans lesquels d’ailleurs notre système de retraites ne peut être garanti. Les AFC, reconnues pour leur expertise en la matière, continueront d’agir auprès des élus et des pouvoirs publics pour préserver les familles de nouvelles mesures qui les étrangleraient une fois de plus. Car il n’est pas juste que les économies budgétaires se fassent aux dépens des seules familles avec enfants !

CAF_128_128

Posté par stef34160 à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2018

Forum européen pour une politique familiale : 8 novembre à 20h30

Flyer Forum AFC- Politique familliale - v02

 

Cette conférence organisée par notre fédération AFC de l'Isère et animée par le président de la Confédération Nationale des AFC a pour but de nous faire comprendre comment marche la mécanique européenne et quel rôle les mouvements familiaux peuvent jouer afin d'oeuvrer pour une vraie politique familiale au sein d el'Europe et dans chacun des états membres.

Venez nombreux vous informer sur ce sujet à quelques mois des élections européennes.

Peser sur le politique pour faire reconnaitre l'importance de la famille dans la société que ce soit au niveau national ou européen est possible. Montrons à ceux et celles qui brigueront des postes au parlement européen que nous savons de quoi nous parlons !

 

 

Posté par stef34160 à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 septembre 2018

Soirée Cinéfamille le 12 octobre 2018 : Le Pape François, un homme de parole

Les soirées cinéfamille reprennent avec la diffusion du film "le pape Franois un homme de parole de Wim Wenders.

Affiche film

Le Pape François : Un Homme De Parole / Bande-Annonce Officielle VOST [Au cinéma le 12 octobre]

 

 Le père Loïc Lagadec, vicaire général du Diocèse de Grenoble-Vienne viendra témoigner de l'entrevue avec le pape François, à laquelle il a participé il y a quelques semaines avec  Mgr de Kérimel et l'équipe d'EPHATA.

Les inscriptions sont possibles pour les adhérents afin d'obtenir une place à 5€, et toujours 4€ pour les moins de 14 ans, 1€ pour les pass'région et 6€ le tarif sans réduction :

 



 

Posté par stef34160 à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2018

Journée détente AFC du Bas Dauphiné 16 septembre 2018

En ce début d'année scolaire, venez vous détendre avec nous, profiter d'un moment de convivialité, partager les souvenirs de cet été, discuter des projets de cette nouvelle année scolaire, des attentes autour des projets de votre AFC.

Nous commencerons par un apéritif autour de 12h00 :

images3

ensuite nous poursuvrons avec le repas tiré du sac, un barbecue sera mis à votre disposition pour faire cuire vos grillades

asterix

Nous aurons le témoignage de la Lelezec Family de retour d'Irlande où elle a participé aux Journées Mondiales de la Famille

480px-Asterix_-_Cast

Des jeux seront mis à disposition des petits et des grands

images2

Nous échangerons autour des projets de notre AFC pour cette nouvelle année.

Fin prévue autour de 17h30

Le lieu de la rencontre est la propriété de la famille Charmillon à St Marcel bel Accueil

Merci de vous inscrire pour permettre d'organiser correctement la journée :

index

Posté par stef34160 à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2018

CineFamille "Paul, Apôtre du Christ": le débat !

Si vous n'avez pas pu venir au dernier CinéFamille du 15 juin dernier pour la projection du film "Paul, Apôtre du Christ", vous pouvez revoir le débat que nous avons eu en visioconférence avec le père Faure, recteur de la Cathédrale de Grenoble et éminent spécialiste de St Paul et St Luc

 

20180615_223731

Voici l'enregistrement intégral (35min) de ce débat (lors de la lecture, cliquez sur le carré en bas de la vidéo pour agrandir):

Posté par stef34160 à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2018

Etats Généraux de la Bioéthique, communiqué de la CNAFC

Comité d'éthique : une opposition massive passée sous silence

Le Comité Consultatif National d'Éthique (CCNE) a rendu hier son rapport de synthèse de la phase de consultation citoyenne des États généraux de la bioéthique.

Sur le site internet des États généraux comme lors des réunions publiques, les adhérents des AFC se sont pleinement investis depuis 7 mois pour donner des avis convaincus, cohérents et documentés.

Les AFC se sont attachées à soigner la qualité de leurs interventions pour conjuguer sérieux, rationalité et respect d'éventuels avis différents : les AFC sont convaincues qu'il est possible d'être militant et citoyen !

Les AFC sont satisfaites que le rapport recense de manière exhaustive les différents arguments avancés.

Les AFC regrettent cependant vivement que l'analyse quantitative ait été esquivée, alors même que les avis reccueillis expriment clairement une opposition massive - des « points de tension » selon le Comité d'Éthique - aux évolutions sur les thèmes issus de demandes sociétales : la procréation et la fin de vie.

 

Les AFC invitent le Gouvernement et les parlementaires à la plus grande prudence sur ces sujets propres à diviser une nouvelle fois le pays, à l'heure où toutes les énergies doivent être mobilisées vers la création de lien et le renforcement du sentiment d'appartenance à notre nation.

Les AFC se montreront très attentives à l'avis du Comité d'Éthique en septembre et poursuivront avec détermination leurs actions.
En matière de formation d'une part, pour permettre au plus grand nombre de mieux s'approprier ces sujets complexes qui touchent à la vie de chaque citoyen.
En matière d'information d'autre part, en particulier des parlementaires, pour qu'ils aient gravement conscience des enjeux pour les citoyens de leur vote le moment venu.

Posté par stef34160 à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,