Association Familiale Catholique du Bas-Dauphiné

Saint Suaire: Cold case? (Affaire classée)

Nous vous invitons à une soirée exceptionnelle !

suaire3


Juste avant la fête de Pâques, pour lever le voile sur les dernières recherches réalisées: tout comprendre, des enjeux à la science, du mythe à la réalité.

Notre intervenant est Sébastien CATALDO. Depuis 10 ans, il propose de diffuser une information claire et précise, accessible à tous les publics, sur les dernières recherches et découvertes autour du linceul. Il est devenu de fait la référence du linceul dans le monde francophone. Conférencier, il a participé et animé des rencontres à l’internationale (USA, Liban) et en France (Suin, Monaco).

Comment comprendre les contradictions qui existent entre une centaine d’année d’études qui toutes convergent vers un seul homme, Jésus de Nazareth, et le résultat du carbone 14 qui évalue la date du tissage du linceul entre 1260 et 1390 ap. J.-C. ? Cette conférence aborde de manière claire, précise et objective les deux questions que tout le monde se pose actuellement : le linceul de Turin. pourrait-il être finalement le linceul du Christ ? Que nous dit l’image fantomatique qui y est inscrite : phénomène naturel, faux ou résurrection ?

Ainsi au cours de cette conférence nous comprenderons ce qu’est ce linceul et surtout ce qu’il n’est pas ...

Cette rencontre (entrée libre) s'adresse aux adultes et sera particulièrement adaptée pour les adolescents.

Regardez ce clip de présentation (1min) !

 

 

Posté par stef34160 à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Session Cycloshow à Bourgoin le 08 avril 2017

CycloShow-flyer

Le lieu est encore à l'étude mais la date est fixée pour cette nouvelle session organisée par notre AFC en partenariat avec Cycloshow.

L'atelier est proposé aux jeunes filles entre 10 et 14 ans accompagnées de leur maman (tante ou marraine).

Avec des jeux, en musique, et du vocabulaire adapté pour qu'elles comprennent bien ce qui va, ce qui se passe en elles. Ainsi, nous voyons les évènements passionnants qui se succèdent au cours du cycle menstruel. Cette journée est pour les filles un temps de découverte et l'occasion de nous émerveiller ensemble de la beauté de notre féminité.

Il s'agit de connaitre et comprendre l'anatomie féminine, le cycle féminin, les changements du corps à la puberté et la conception d'un enfant jusqu'à sa naissance. Nous évoquerons les détails concrets de la puberté et des règles.

 L'atelier se déroule sur 1 journée de 10h à 16h30. Le tarif est de 30€ pour les adhérents AFC à jour de cotisation à la date de la session sinon de 42€ le duo mère/fille pour la journée. (l’aspect financier ne doit pas être un obstacle à votre participation)

L'atelier cycloshow est une journée riche et très souvent mémorable pour les filles comme pour leur maman.

 Les inscriptions se font via le lien suivant:

L'atelier se déroulera à la clinique Saint-Vincent de Paul à Bourgoin.

Posté par stef34160 à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mars 2017

HOPEN à Bourgoin le samedi 29 avril à 20h30

17352729_1030120510465149_567262003_n    "Venez découvrir Hopen, le groupe de pop-louange chrétienne maintenant célèbre dans le monde entier ! Présents deux fois aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio et Cracovie, validés par le Pape François et des centaines de milliers de personnes, les quatre frères fondateurs du groupe – originaires de la région lyonnaise – vous attendent pour une soirée de concert inoubliable dans la joie du Seigneur le samedi 29 avril à 20h30 à l’Eglise St Jean Baptiste de Bourgoin-Jallieu (38) ! En attendant, retrouvez-les sur YouTube, Facebook, Twitter…
https://www.youtube.com/watch?v=Z2g9coObW8U

Attention : nombre de places limité ! Réservez sur https://www.billetweb.fr/hopen-a-bourgoin-jallieu, au 07.81.88.43.54 ou par mail : hopenbj2017@gmail.com !

La page Facebook de l'évènement: https://www.facebook.com/HopABJ/

Le site web de l'évènement: http://hopenabourgoinjallieu.e-monsite.com/

Tarif Enfant (0-10 ans): 4.99 euros
Tarif Jeune Adulte (11-18 ans): 9.99 euros
Tarif Adulte (+18 ans): 12.99 euros
Tarif TRIBU (pour 4 membres de la même famille): 39.99 euros
Extension Tarif TRIBU (pour un enfant supplémentaire dans le tarif tribu): 8.99 euros

Que la louange éclate ! "

Posté par stef34160 à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2017

Malkah : David et le temps des prophètes

 

A Lyon, le samedi 25 mars

 http://www.malkah.fr/

Synopsis :

David

L’histoire débute par l’arrivée de Samuel à Béthléem, chez Jessé. Il est envoyé par Dieu pour choisir celui qui sera amené à remplacer Saül comme roi d’Israël. Il demande Jessé de lui présenter tous ses fils afin de donner l’onction à celui que Dieu lui indiquera. C’est finalement David, le plus jeune des fils de Jessé, auquel personne n’avait pensé, qui est choisi et reçoit l’Esprit Saint.
Après lui avoir donné l’onction, Samuel questionne David et découvre un garçon simple et courageux, aimant garder les brebis de son père, doué pour la musique et le chant, guidé par son étoile et son Dieu.
Samuel convainc David de venir à la cour du roi où ses talents musicaux apaiseront Saül, dont la santé psychologique vacille. David s’interroge sur les raisons qui ont conduit Dieu à porter son choix sur lui : Samuel lui répond que Dieu choisit souvent le faible, le petit, l’humble.
A la cour, David s’est lié d’amitié avec Jonathan, le fils de Saül, qui présente son ami à son père. Le roi, qui a entendu parlé de la rencontre de Samuel et de David, questionne ce dernier sur ce qui s’est passé, mais il est interrompu par l’un de ses conseillers, qui vient l’informer que l’armée d’Israël et celle des Philistins se font face. Un messager arrive du front et rapporte le défi lancé par Goliath, un géant philistin. David se porte volontaire pour affronter Goliath, ce que Saül accepte – voyant une occasion de se débarrasser de David qu’il suspecte d’être un rival.
Confiant dans son Seigneur, et contre toute attente, David terrasse Goliath.
Après cette victoire, la jalousie de Saül à l’égard de David ne fait que croître et il finit par essayer de le tuer. David doit prendre la fuite mais reste loyal envers son roi, allant jusqu’à l’épargner alors qu’il est à sa merci. Jusqu’à sa mort, Saül continue à traquer David.

Posté par stef34160 à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2017

Affaire GLEEDEN : Les AFC continuent leur action

 

Affaire Gleeden, agissons ensemble

Chers amis,

Le 9 février dernier, le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté les AFC dans leur procès face à Gleeden, site spécialisé dans les rencontres extra-conjugales.
Les AFC ont décidé, avec détermination, de faire appel de cette décision qui encourage la promotion de la duplicité et du mensonge.

Selon le tribunal, l'infidélité ne constitue pas nécessairement une faute car les époux peuvent s’en délier d’un commun accord et le comportement de l'un peut excuser l'infidélité de l'autre. Il serait donc permis d'en faire la promotion. Quelle incohérence !

Encore une fois, les déviances de quelques-uns, alliées à l'appât du gain, l'emportent sur la protection des couples et des familles. Votre soutien est indispensable pour que nous puissions poursuivre notre action en justice.

Les AFC dénoncent le jugement du Tribunal :

  • Une infime minorité des adultères est consentie : l'exception peut-elle faire la règle ? 
  • Peut-on nier le droit des conjoints à réclamer le respect d'un engagement ? 
  • L'infidélité se paye au prix fort ! Elle fait souffrir le conjoint et met en danger les enfants. Encourager l'infidélité par des messages de "bien-être" est malhonnête et profondément néfaste.

Les AFC ont décidé de poursuivre leur action en appel. Cette action judiciaire a un coût. Pour agir, nous avons besoin plus que jamais que vous soyez à nos côtés pour nous soutenir financièrement.

Continuons ensemble à nous mobiliser grâce à votre aide.

Je compte sur vous,

 

Jean-Marie Andrès
Président de la CNAFC

Votre don nous permet d'agir :

  • Financer les frais juridiques
  • Mobiliser les 300 AFC en France (30 000 familles)
  • Informer et sensibiliser les familles

J'agis maintenant, je donne aux AFC

Votre don est déductible de vos impôts : si vous êtes imposable, vous pouvez déduire de vos impôts 66 % du montant de votre don, dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable. Vous recevrez un reçu fiscal à la fin de l'année civile. 

  • Cliquez ici pour donner en ligne.
  • Vous pouvez aussi adresser un chèque à l'ordre de la CNAFC à l'adresse suivante : CNAFC, 28 Place Saint-Georges 75009 Paris
En savoir plus :

Article 212 du Code civil

 

"Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance."

Posté par stef34160 à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 mars 2017

Dernière minute : Et les Mistrals gagnants au cinéma Le Fellini avec votre AFC le 17 mars

ET-LES-MISTRALS-GAGNANTS

Vous êtiez nombreux à nous le demander à la sortie d ela diffusion du film "les Pépites", le cinéma Le Fellini a accepté de nous permettre d'organiser une nouvelle soirée ciné famille le 17 mars à 20h pour la diffusion du film "Et les mistrals gagnants" d'Anne-Dauphine Julliand.

Déjà plus de 130 000 personnes ont vu ce chef d'oeuvre de documentaire et il débarque pour nous en Nord-Isère le 17 mars, occasion à ne pas manquer.

Synopsis

Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Ils vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie. 

Avec beaucoup de sérénité et d’amour ces cinq petits bouts d’Homme nous montrent le chemin du bonheur.

Un film à hauteur d’enfant, sur la vie tout simplement.

 

Par l’auteur du best-seller « Deux petits pas sur le sable mouillé »

Nous procèderons comme d'habitude, les tarifs sont les mêmes que d'habitude.

Les demandes de bons de réduction pour les adhérents à jour 2016/2017 sont à demander en cliquant ici

A diffuser largement vu les délais très courts sur tous vos réseaux.

Posté par stef34160 à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2017

LE FLÉAU DE LA PORNOGRAPHIE !

Très récemment, Madame Laurence Rossignol, Ministre des familles, de l'Enfance et des Droits des Femmes a dénoncé la pornographie comme une "violence faite aux femmes" et  a qualifié "l'accès facile à la pornographie" de  "violence faite aux enfants".

Rappelons qu'un enfant a en moyenne 11 ans lorsqu'il est exposé pour la première fois à du contenu pornographique en ligne, selon l'association Ennocence. Cela concerne les adolescents garçons et filles puisqu'une enquête pour Le Parisien du 17/10/2013 montrait que 70 % des jeunes hommes de 15 à 20 ans surfent sur le porno  et 35 % des jeunes  filles. A 15 ans, 55 % des jeunes ont déjà vu un film classé X, d'après l'IFOP (Enquête du 17/10/2014, "Génération Youporn, mythe ou réalité ?").

Madame Rossignol concluait son propos en soulignant la nécessité de "lutter contre l'industrie pornographique" et "lutter contre l'accès des mineurs et des jeunes à l'image pornographique" la qualifiant "d'avilissante, pour l'amour, pour l'égalité femmes-hommes et pour la représentation que l'on a de la sexualité".

Les AFC partagent ce constat très alarmant et notent que la large diffusion des smartphones a entrainé en quelques années une très forte augmentation de l'exposition des enfants et des jeunes adolescents à la pornographie sur internet.

 

Les enfants y découvrent, alors même qu'ils ne sont pas concernés,  une sexualité violente, dégradante pour la femme et pour l'homme et imposant un diktat de performance dans les relations sexuelles. Cette première exposition les blesse en imprimant en eux des images normatives, irréelles et brutales qui violent leur imaginaire et réduisent la personne à un objet de consommation.

Les AFC appellent depuis de nombreuses années à une prise en compte de ce fléau qui contribue à fragiliser les jeunes, mais aussi les adultes. Combien de couples éclatent-ils suite à la porno-dépendance de l'un des conjoints, avec tous les ravages que cela peut faire ensuite au sein d'une famille ?

Elles appellent les pouvoirs publics à s'armer de courage politique pour lutter contre l'accès à la pornographie en ligne, en particulier celui des mineurs, comme ils combattent toutes les addictions : contrôles parentaux, responsabilisation des fournisseurs d'accès, campagnes de prévention… Selon de nombreux spécialistes, des mesures sont déjà prévues par la loi (article 227-24 du Code Pénal, par exemple) mais demeurent non-appliquées, comme la communication d'un numéro de carte bleue avant toute connexion.

Elles demandent aussi l'application de la loi de 2003 pour une véritable éducation affective, relationnelle et sexuelle dans le cadre scolaire.

Elles invitent enfin tous les parents à accompagner leurs enfants sur cette question de l'éducation à l'amour avec respect et délicatesse, en dialoguant régulièrement avec eux.

Posté par stef34160 à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2017

Arrêt contre la GPA rendu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme le 24 janvier 2017

CEDH

La Grande Chambre stipule qu’il n’existe aucune obligation de reconnaître un lien de filiation s’il n’existe pas de lien biologique

La Grande Chambre de la Cour Européenne des Droits de l’Homme a rendu un arrêt qui stipule que l’éloignement par les autorités d’un enfant né de GPA et sans lien biologique avec les parents d’intention n’a pas été contraire à la Convention européenne des droits de l’Homme. Cet arrêt important renforce la protection des enfants concernés par la GPA et la traite d’êtres humains. 

En 2011, un couple italien a conclu un accord de gestation par un tiers (GPA) en Russie. L’enfant né à la suite de cet accord n’a aucun lien biologique avec les parents d’intention. Ces derniers l’ont amené en Italie avec un certificat de naissance falsifié et ont demandé aux autorités publiques italiennes de reconnaître l’enfant comme étant le leur. Leur demande a été refusée par les autorités qui ont placé l’enfant sous tutelle, ultérieurement l’enfant a été adopté par un autre couple. Le couple qui a commandité l’enfant ont recouru à la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La Cour a jugé que l’Italie n’a pas agi contrairement à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. La CEDH a considéré qu’en absence d’un lien biologique, l’Etat n’est pas obligé de reconnaître une filitation légale pour les couples qui recourent à la GPA.

La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) se félicite de cet arrêt qui renforce la protection des enfants et envoie un signal très clair contre la GPA et la traite d’êtres humains. « C’est très positif que la CEDH reconnaît le droit de l’Etat de ne pas légitimer les accords de GPA. Le jugement confirme le besoin de défendre les droits des enfants nés de la GPA et mettre un terme au glissement vers un prétendu « droit à l’enfant ». » dit Antoine Renard, Président de la FAFCE. 

Le lien entre la GPA et la traite d’êtres humains est souligné dans l’opinion concordante du juge russe Dmitry Dedov : « En effet, le trafic d’êtres humains est étroitement lié aux conventions de gestation pour autrui. Les faits de l’espèce démontrent clairement combien il serait facile qu’un trafic d’êtres humains soit formellement représenté (et couvert) par une telle convention. Cependant, le phénomène de la gestation pour autrui est en soi très dangereux pour le bien-être de la société. J’entends par là non seulement la gestation pour autrui à des fins commerciales mais toutes les formes de maternité de substitution. »

La FAFCE salue la decision de l’Etat italien de faire appel dans cette affaire très sensible. Dans son arrêt la Cour admet qu’en interdisant l’adoption privée fondée sur une relation contractuelle entre individus et en restreignant le droits des parents adoptifs d’introduire des mineurs étrangers en Italie aux cas où les règles internationales en matière d’adoption sont respectées, le législateur italien cherche à protéger les enfants contre des pratiques illégales, dont certaines peuvent être qualifies de traite humaine.

Cet arrêt suit le rejet d’une recommandation à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe qui aurait ouvert la porte à l’acceptation de la GPA. Il y a un grand nombre d’Etats européens qui interdisent la GPA et bien d’autres sont favorables à la restriction de cette pratique. C’est également un encouragement à poursuivre l’action contre la GPA qui est intrinsiquement liée à la traite humaine et l’exploitation de femmes et d’enfants. 

Contact: 
Maria Hildingsson
+32 4 70 20 39 18 
info@fafce.org

Posté par stef34160 à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 février 2017

Délit d’entrave à l’IVG : l’idéologie à marche forcée !


Au terme d'une procédure hâtive, l'Assemblée nationale a adopté aujourd'hui la proposition de loi soutenue par le Gouvernement relative à l'extension du délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse.

Le texte crée un véritable délit d'opinion d'autant plus dangereux que sa formulation est floue et extensible :
[…] notamment par la diffusion ou la transmission d'allégations ou d'indications de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques et les conséquences médicales d'une IVG.

Le témoignage, douloureux, d'une femme ayant avorté sur un site internet, sera-t-il demain délictueux ?

L'affirmation, dans une réunion publique, selon laquelle un avortement est "l'arrêt d'un processus de vie", qui ne souffre pourtant aucune contestation sérieuse, sera-t-elle considérée comme l'a laissé entendre à l'Assemblée nationale la Ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes, "un discours culpabilisant et dissuasif" et, partant, délictueux ?

Le rappel des termes exprès de l'article 16 du Code civil selon lequel "la loi […] garantit le respect de l'être humain dès le commencement de la vie" sera-t-il, demain, sanctionné ?

Et pourra-t-on, demain, librement citer Simone Veil, elle-même, disant que "l'avortement […] reste un échec quand il n'est pas un drame" ou qu'il s'agit d'un acte "qu'il convient d'éviter à tout prix" sans crainte d'être dénoncé par la police de la pensée et poursuivi ?

Ce n'est ni en niant les faits, ni en les maquillant derrière des acronymes ou un discours idéologique, ni en bâillonnant la liberté d'expression que l'on diminuera le nombre, très élevé, d'avortements en France (200 000 par an) et que l'on portera soutien et assistance aux femmes.

Souvenons-nous qu'il fut un temps où exista un délit de provocation à l'IVG (institué par la loi Veil et supprimé en 2001) et qu'il existe, désormais, un délit, vaste et flou, de dissuasion à l'IVG… L'inversion est donc totale.

C'est un jour sombre pour le droit à la vie, c'est un jour noir pour la liberté d'expression, indice de l'état de santé d'une société pluraliste et démocratique.

Dans un contexte électoral aux enjeux forts, les AFC appellent avec insistance au courage politique et à une prise en compte de l'avortement comme un problème de santé publique à part entière, et demandent qu'à partir d'études sur les facteurs de risque, soient mises en place des politiques de prévention efficaces.

 

Posté par stef34160 à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2017

Gleeden : il est licite de s'affranchir de la loi !

 

Jeudi dernier, la Justice a débouté les AFC de son procès contre Gleeden, site "spécialisé" dans les rencontres extra-conjugales, aux motifs principaux que :

 

  • La violation de l'obligation de fidélité ne constituerait pas nécessairement une faute, car les époux peuvent s'en délier d'un commun accord et le comportement de l'un excuser l'infidélité de l'autre,
  • dès lors, seuls les époux pourraient se prévaloir d'un manquement à cette obligation.
  • L'infidélité n'étant pas nécessairement une faute, il ne serait pas illicite d'en faire la promotion.

En somme, l'exception fait la règle : le Tribunal donne toute force aux exceptions les plus infimes - les adultères consentis - pour balayer la règle.
Ceci est d'autant plus regrettable que ces situations ne sont, à l'évidence, pas celles qui sont visées par le site, qui joue allègrement sur le registre du secret, du mensonge, des "astuces pour ne pas se faire prendre".

Il est étrange de fonder un raisonnement sur l'adultère en se fondant sur 1% d'entre eux qui seraient consentis. Il n'est pas moins étrange de limiter au conjoint qui, par hypothèse, est dans l'ignorance de l'adultère, la possibilité de s'en plaindre et de réclamer le respect de la fidélité.

Les AFC rappellent qu'il existe pour les couples de multiples formes d'union (Pacs, union libre, mariage...). Personne n'a l'obligation de se marier. Pourquoi faire le choix du mariage pour transgresser délibérément cet engagement ? A partir du moment où deux personnes choisissent de souscrire librement au mariage, il est normal que la loi prohibe l'incitation à la violation de cet engagement.

De fait, les AFC entendent interroger la société tout entière sur cette question, qui n'est pas celle de l'infidélité, mais celle du business de l'infidélité, de la promotion de la duplicité.

Comment la justice qui, sauf exception, prononce le matin, un divorce pour faute sur ce fondement pourrait-elle, le soir, dire qu'on a le droit de le favoriser ? Comment un maire qui, tous les jours, rappelle l'article 212 du code civil aux nouveaux époux, peut tolérer qu'à la sortie de la mairie, une société privée les incite et les aide à s'en affranchir ?

Derrière la légèreté apparente du commerce de Gleeden, il y a des drames personnels et un business sur lequel chacun doit s'interroger. Les dégâts causés par l'infidélité sur la stabilité des couples, le bien-être des enfants, le lien social ne sont plus à prouver. Il n'est pas acceptable de les sacrifier à des intérêts strictement mercantiles. On ne peut se résoudre à ce que les exigences du commerce l'emportent sur la protection de la famille.

C'est pourquoi les AFC ont décidé de faire appel de ce jugement.

Posté par stef34160 à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :