Association Familiale Catholique du Bas-Dauphiné

Samedi 25 et dimanche 26 mai 2019 Journées d'action en faveur de la mère et l'enfant

 

mere

 

Les Associations Familiales Catholiques (AFC) se mobilisent samedi 25 et dimanche 26 mai, jour de la Fête des mères, pour soutenir la mère et l'enfant en quêtant sur la voie publique et pour rappeler à celles qui se sentent oubliées qu'elles ne sont pas seules.

Cette quête organisée sous l'égide de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et des Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF) collecte des sommes chaque année plus importantes. Elles sont entièrement versées à des associations agissant sur le terrain en faveur des mères, des futures mères et des enfants.  Certaines de ces associations ne reçoivent aucune subvention et ne vivent que par la générosité des bienfaiteurs. En 2018, 168 000 € ont été récoltés.

Pour les AFC, quêter pour la mère et l'enfant est la manière la plus concrète de délivrer à la société un message d'espérance et de joie notamment grâce au dialogue qui s'instaure avec les passants et les donateurs ce jour-là.

Notre AFC quêtera au bénéfice de l'association "Marthe et Marie" qui permet d'accueillir des futures maman en difficulté en colocation et des Petites Soeurs des Maternités Catholiques.

Posté par stef34160 à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Communiqué de Presse: Reconstruire l’Europe à partir de la Famille

Nous publions ci-dessous la Résolution du Conseil de Présidence de la FAFCE.

 
Mdina, Malte, 15 mai 2019, Journée Internationale de la Famille
 
Les élections européennes sont une occasion unique pour toutes les familles de faire entendre leur voix et d’affirmer que la famille est le point de départ pour reconstruire les relations et la société en Europe. Pour cette raison, la FAFCE a lancé la campagne « Vote for the Family », avec un manifeste nommé « Stronger Families for Flourishing Societies » (« Des familles fortes pour une société florissante ») qui a été proposé à tous les candidats pour les élections européennes. Les noms des signataires sont publiés à partir d’aujourd’hui sur http://voteforfamily2019.eu/jpsearch.

Rappelant sa résolution du Conseil d’Administration pour un printemps démographique (Vienne, 13 avril 2018), demandant de mettre la famille au centre des politiques nationales pour que l’hiver démographique puisse devenir un printemps démographique et façonne le futur de l’Europe ;

Rappelant sa Déclaration de son 20ème anniversaire – les familles sont le trésor de l’Europe et la pierre angulaire du futur (Rome, 31 mai 2017), appelant les Gouvernements des Etats Européens à promouvoir et à créer des politiques familiales au niveau national et à promouvoir des politiques européennes pro-famille, tout en respectant le principe de subsidiarité ;

Considérant que les familles doivent avoir une conscience toujours plus vive d'être les «protagonistes» de ce qu'on appelle «la politique familiale» et assumer la responsabilité de transformer la société (Exhortation Apostolique Familiaris Consortio, 22 novembre 1981) ;

Considérant que le « capital famille » est appelé à imprégner les relations économiques, sociales et politiques du continent européen (Discours du Pape François à la FAFCE, 1er juin 2017) ;

Considérant la déclaration des évêques de la COMECE en vue des élections européennes de 2019 (12 février 2019), déclarant que les problèmes de démographie doivent redevenir un sujet central. La question concerne la natalité aussi bien que le vieillissement ;

Notre Conseil de Présidence, réuni à Malte, un des rares pays européens qui continue à protéger la dignité humaine des enfants à naitre, invite avec espoir toutes les familles d’Europe :
 
1. A vérifier les noms des candidats qui ont signé le manifeste de la FAFCE et qui se sont engagés à reconnaitre systématiquement le rôle fondamental de la famille comme unité de base de la société et son importance dans le développement de l’enfant.
 
2. De faire entendre leur voix durant les élections européennes à venir et de voter dans leur pays respectif en conformité avec leur conscience.
 
3. De prendre leur responsabilité pour devenir des acteurs de la politique familiale locale, en s’investissant dans des associations familiales et en sensibilisant au sujet du printemps démographique à tous les niveaux.
 
4. A être protagoniste de politiques familiales innovantes, en considérant la famille comme le noyau qui donne vie à tous les autres secteurs de la société (éducation, économie et emploi).
 
5. A contribuer au débat public européen, en rappelant que la seule société capable d’assurer un avenir est celle qui respecte la dignité humaine de la personne et de la famille, celle qui prend soin des pauvres et de l’environnement.
 

 

Posté par stef34160 à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mai 2019

" Affaire Vincent Lambert " : quelle société voulons-nous ?

Comitedesoutien-VincentLambert

Le médecin en charge de Monsieur Vincent Lambert annonce qu'il va, à compter du 20 mai prochain, mettre fin à sa vie en suspendant son alimentation et son hydratation. Vincent Lambert est une personne handicapée en état pauci relationnel. Il n'est pas en fin de vie.


Cette " affaire Vincent Lambert " ne peut pas ne pas nous interroger à l'heure où nous révisons nos lois de bioéthique. Voulons-nous une société régie par la " culture du déchet, qui consiste à trier les êtres humains en fonction de leur utilité à la société de consommation ", selon l'expression du Pape François, ou une société qui prend soin des plus fragiles de ses membres ?


Pouvons-nous continuer de soutenir, avec la loi Claeys-Leonetti, que " la nutrition et l'hydratation artificielles " sont des soins qu'il serait possible de suspendre ? Dans sa généralité, cette disposition est potentiellement euthanasique, ainsi que le rappelle le professeur d'éthique médicale Emmanuel HIRSCH qui estime que " donner la mort à un homme en état végétatif serait un dernier pas vers la légalisation de l'euthanasie "
La vie d'un homme, même dans son extrême fragilité, peut-elle dépendre du regard et du vouloir d'une partie de sa famille, entrainant, de plus, le risque de fracturer douloureusement cette famille ? La dignité de chaque personne humaine est-elle relative à sa capacité de relation ?  Les Associations Familiales Catholiques s'alarment de ce droit à mettre fin, légalement, à la vie d'un homme diminué.


De plus, elles restent interdites de constater que la République française ose faire fi des mesures provisoires prises par le Comité international des droits des personnes handicapées de l'ONU (CIDPH) qui la lient dans l'attente de la décision de ce Comité.


Pour les Associations Familiales Catholiques, les décisions qui seront prises dans les prochains jours sont d'une extrême gravité :


Il en va de la vie d'une personne humaine.
Il en va d'une certaine idée de l'homme, de sa dignité intrinsèque et inconditionnelle.
Il en va d'une certaine idée de la société qui doit, toujours, se porter au chevet des plus vulnérables.
Il en va d'une certaine idée de la médecine qui doit protéger et prendre soin.
Il en va d'une certaine idée de l'engagement qui impose à la France de respecter les conventions internationales qu'elle a ratifiées.

http://www.jesoutiensvincent.com/

Posté par stef34160 à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2019

Conférence-formation : Apprendre à apprendre le 01 mai à La Tour du Pin

Flyer conférence Apprendre à apprendre 1 mai 2019

L'association La Maisonnée Initiatives solidaires de La Tour du Pin que nous vous avons présenté à l'occasion de notre soirée ciné autour du film "Et guérir de tendresse" organise une conférence alliant supports théoriques et pratiques autour de l'apprentissage.

Les modalités d'inscription sont définies ci-dessus sur l'affiche.

Posté par stef34160 à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :